Biographie

Née à Genève, Léonie Cachelin se passionne pour la musique et plus particulièrement  pour l’art vocal en intégrant à 11 ans la maîtrise du Conservatoire Populaire de Musique Danse et Théâtre (Dir. Magali Dami et Serge Ilg). Parallèlement à son apprentissage du violoncelle, elle commence à travailler sa voix soliste dans la classe de Claude Darbellay avant d’être admise en cursus professionnel de chant à la Haute Ecole de Musique Vaud Valais Fribourg en 2014. Elle y effectue un Bachelor of Arts de chant lyrique puis un Master en pédagogie vocale dans la classe de Jeannette Fischer ; diplômée en juin 2019, elle reçoit le prix d’excellence du cursus en pédagogie de la HES-SO. 

Musicienne éclectique, Léonie alimente depuis son plus jeune âge des qualités de soliste, choriste, cheffe de choeur et de pédagogue, qu’elle développe à travers des projets artistiques très variés. Elle crée et dirige à l’âge de 18 ans « L’Ensemble C’est Tout » avec lequel elle monte plusieurs programmes, et assure chaque été depuis 6 ans la direction du choeur adulte dans les Stages Musicaux d’Evolène. Passionnée par le monde choral, elle chante régulièrement avec l’Ensemble Vocal Buissonnier (dir. F. Szuromi) et l’Ensemble Polhymnia (dir. F. Marcon), tandis qu’elle est membre fondatrice de l’Ensemble Diaphane, constitué de 7 chanteuses professionnelles et fonctionnant sans chef. Parallèlement a ses activités d’ensemble, Léonie enseigne le chant en privé et donne également des cours collectifs ainsi que des cours de Yodel dans la fondation de cours culture&rencontre.

Comme soliste, Léonie a eu l’occasion de chanter en oratorio sous la direction de chefs tels que G. Martinez, P. Girard ou G. Colliard. Sur scène, elle incarne la First Witch dans Didon et Enée de Purcell et Chérubin dans les Noces de Figaro de Mozart, dans le cadre du Festival du Tounô. En août prochain elle sera mezzo solo dans le Stabat Mater de Haydn à l’église de Saint-Luc sous la direction de G. May. 

Léonie a bénéficié des masterclasses de C. Schweitzer, R. Bersier, P. Bouveret, B. Richter ou encore de H. Deutsch.